En 2008, je créais l’outil « Les Constellations d’Abondance », un outil basé sur l’hypothèse joie = abondance. C’était une réalité dans mon quotidien. J’ai cette chance d’avoir trouvé ma place en 2004, ans ce métier de « créatrice de ressources pour l’intégrité de la personne », j’ai trouvé ma joie, une joie profonde et sincère. Depuis je forme à cet outil et je le diffuse.

Dans l’enseignement théorique de cet outil, une chose m’ apparaissait très claire : nous avions à nous réconcilier avec une forme plus naturelle de l’abondance : lorsque tout circule et que nous faisons l’expérience d’être comblés. Or cette expérience « naturelle » peut être très éloignée de la représentation moderne de prospérité : avoir une maison, une belle voiture, une piscine, un compte en banque bien rempli. Pour ma part, j’ai eu des salaires en entreprise supérieurs à ce que j’ai aujourd’hui, mais dans un métier qui ne faisait pas de sens. Je ne me sentais jamais comblée. J’ai appris à revisiter mes besoins pour découvrir les « vrais ».  Ma consommation a changé… Aujourd’hui je me sens souvent comblée, alors que je possède bien moins…

La joie est le moteur d’une abondance éthique et intègre.

Je suis très dubitative devant certaines propositions de développement personnel qui incitent à la richesse moderne (voiture, piscine,…). En effet, nous savons aujourd’hui que le système économique actuel a peu d’espoir de survivre et qu’il nous mènerait à une extinction de notre espèce…

Je suis encore plus convaincue que jamais que nous avons à recontacter une abondance naturelle, plus éthique, écologique. Et que une bonne façon de changer profondément notre schéma d’abondance est de restaurer notre joie, la vraie joie, autonome, intègre, sincère. Alors nous pourrons « naturellement » ré-inventer nos modes économiques et sociaux.